Pourquoi les catalogues de formation sont-ils dangereux ?

Les catalogues de formation sont souvent considérés comme un élément central dans la politique de formation d’une entreprise. Pourtant, en leur accordant une trop grande importance, on risque de s’éloigner des véritables enjeux lors du choix d’une formation : identification du besoin, réflexion sur les objectifs pédagogiques et les attentes des différentes parties prenantes… Cette courte vidéo explique en quoi la pertinence d’une formation n’est pas garantie par l’exhaustivité du catalogue dont l’on dispose, c’est même tout l’inverse !

Avec les catalogues de formation, le risque de penser au “quoi” avant de penser au “pourquoi” ?

Dans un souci d’efficacité, et face à une demande de formation émanant d’un salarié ou d’un manager, on pense trop souvent au “quoi“. Plutôt que d’interroger la demande pour en savoir plus, la questionner ou élargir sa réflexion en étudiant les différentes manières de procéder, on bascule sur l’offre existante. C’est une réaction pragmatique qui permet d’apporter rapidement des réponses efficaces car souvent faciles à mettre en place. Pourtant, d’un point de vue pédagogique c’est rarement la meilleure solution.

En effet, pour trouver les meilleures formations, il faut considérer avant tout les apprenants, leurs besoins, le cadre d’apprentissage et le contexte, la temporalité, les moyens etc. Ce sont ces facteurs qui vont permettre de trouver la solution la plus adaptée, dans un monde idéal. Le catalogue de formation doit alors intervenir dans un second temps, cela permet de faire des choix éclairés, notamment sur les limites des formations que l’on choisi. Limites que l’on ne perçoit pas si l’on ne prend pas le temps de se poser ces questions préliminaires.

Les catalogues de formation donnent l’illusion du choix

La grande force d’un catalogue de formation est de centraliser et de rendre accessible une quantité importante de formations. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble et une idée de la diversité des sujets qui s’offrent aux apprenants. Pourtant, on oublie trop souvent qu’un catalogue de formation n’est jamais assez exhaustif : même le catalogue le plus fourni n’offre qu’une vision partielle de la réalité de l’offre de formation. C’est pourquoi il faut éviter de mener sa réflexion à l’aune de ce que l’on a dans son catalogue de formation.

Dit autrement, il faut être conscient des limites de son catalogue et notamment connaître les critères qui ont été choisis pour la sélection et l’élaboration des formations. Les catalogues de formation sont des outils à destination des salariés et des décideurs RH, mais ces outils doivent être utilisés de manière éclairée. C’est d’ailleurs ce qui est reproché au catalogue de l’application CPF : impossible d’avoir une idée fiable de la qualité réelle des formations.

Le paradoxe du choix, qui nous conduit à prendre de mauvaises décisions

L’autre danger des catalogues de formation est qu’ils nous laissent penser que l’abondance des choix nous aide à prendre de meilleurs décisions alors qu’à l’inverse, le caractère pléthorique des offres de formation réduit la qualité de nos choix et notre satisfaction personnelle. Ce mécanisme est décrit par Barry Schwartz dans son excellent TED.

Plusieurs mécanismes cognitifs entrent en jeu et expliquent ce phénomène : paralysie, aversion à la perte, escalade des attentes. L’étude de ces mécanismes montrent que notre capacité d’analyse peut facilement être biaisée lorsque l’on est confronté à une masse conséquente d’informations à traiter et que l’on ne dispose pas des critères nécessaires pour trier efficacement toutes ces informations. C’est pourquoi l’analyse du besoin et la réflexion en amont de l’étude du catalogue sont primordiales.

Chez Empowill, nous réfutons le dogme du catalogue de formation

Plutôt que de mettre à disposition de nos clients un catalogue de formation exhaustif, nous proposons la logique inverse : face à un besoin identifié et cadré avec précision, nous allons apporter au maximum 3 propositions de formations, jamais davantage. Ces propositions sont à chaque fois sélectionnées avec soin pour répondre au cahier des charges initial (modalité, temporalité, profil du formateur, budget, objectifs d’apprentissage, etc.) et répondent à des critères de qualité exigeants que nous avons mis en place pour l’ensemble de nos formateurs.

Ce processus est nécessairement plus long qu’un simple survol d’un catalogue de formation, mais il permet une efficacité démultipliée des formations mises en place.

Pour aller plus loin :

La formation en start-up, c’est possible !

7 critères pour bien choisir ses formations

Beaucoup d’innovations, pas (encore ?) de révolution…

Réussir ses entretiens professionnels à distance pour préparer ses formations

Le guide de la construction d’une formation personnalisée

Les 10 meilleures formations gratuites pendant le confinement

Infographie, les chiffres de la formation en 2021

Infographie, les chiffres de la formation en 2021

Après le succès de l’édition 2020 de notre infographie sur les chiffres de la formation professionnelle, nous publions une nouvelle mise en commun des résultats de différentes études publiées sur le sujet de la formation professionnelle et de l’impact de la crise du COVID 19. Nous avons analysé et sélectionné les principaux indicateurs du secteur pour vous donner un aperçu des chiffres et tendances de la formation en 2021.

Cette infographie permet d’avoir une vue d’ensemble sur les principaux questionnements de l’ensemble des acteurs du secteur : Comment évolueront les budgets en 2021 ? Quelles sont les modalités les plus plébiscitées ? Quelles sont les attentes des français en terme de formation ?

Infographie chiffres formation 2021
Infographie par Empowill sur les chiffres et tendance de la formation professionnelle en 2021

Un secteur durement touché mais résilient

Cette infographie sur la formation professionnelle montre que l’impact des confinements et de la crise du Covid 19 a été non négligeable. Les chiffres de la formation en 2021 nous montrent que 80% des formations en présentiel ont été affectées pendant l’année 2020. Les effets les plus remarquables ont été ressentis lors du premier confinement avec la mise à l’arrêt brutal de l’ensemble des formations en présentiel, mais également par la mise en place très rapide du dispositif du FNE renforcé. Ce renforcement a permis à de nombreux employeurs de mettre en place des formations pour leurs salariés en chômage partiel, mais également à de nombreux acteurs de la formation professionnelle de transposer leur activité en ligne.

La vague de formations en ligne s’est accompagnée d’une vaste démocratisation du digital learning. De même que le télétravail s’est largement imposé alors qu’il était encore peu rentré dans les mœurs avant le 1er confinement, le digital learning a profité d’une forte accélération pendant l’année 2020. Pour 2021 les chiffres sont sans appel, les dépenses en formation digitale augmenteront. En effet, les équipes RH sont plus ouvertes à la mise en place de formations à distance et les organismes de formation répondent à cette demande croissante en digitalisant et en investissant dans un travail de transposition pédagogique de leurs anciennes formation en présentiel.

Ce dernier point est important à souligner car de nombreux acteurs se sont alarmés en 2020 d’une “zoomification” trop hâtive des formations, avec le risque de baisse de la qualité de contenu et de manque de réflexion pédagogique. On peut espérer que 2021 soit une année d’approfondissement de l’existant et de l’amélioration de la qualité des formations en ligne.

Les français souhaitent se former et investir dans le développement des compétences

L’année 2020 a joué le rôle de catalyseur sur les sujets de formation. Alors que l’on parlait de “monde d’après“, que l’importance des “compétences digitales” s’est fait plus concrète que jamais et que le dispositif FNE a encouragé de nombreuses entreprises à déclencher des actions de formation, le grand public est devenu lui aussi plus sensibilisé et informé sur les enjeux de formation.

Les chiffres de la formation pour 2021 sont clairs : alors que près de 50% des actifs prévoient de se former en 2021 et que 35% des managers sont plus enclins à ce que leurs collaborateurs se forment, on voit que le rôle de responsable formation est de plus en plus considéré au sein des entreprises. Loin d’être une simple obligation légale, la formation devient plus que jamais un sujet de performance pour l’entreprise et d’engagement pour les salariés.

Sur le sujet de l’efficacité des formations, qu’elles soient en ligne ou en présentiel, les fondamentaux sont toujours d’actualité : plus une formation sera en lien avec des problématiques métier ou un projet concret d’évolution professionnelle, plus elle sera efficace. De la même manière, plus une formation est suivie (par un dispositif de tutorat, de mentoring, ou d’accompagnement par un manager), plus elle sera efficace. La question du suivi et de la mesure de l’efficacité des formations se pose toujours pour les entreprises qui peinent encore à réellement mesurer l’impact de leurs formations ou à opérer un suivi qualitatif dans le temps.

L’avènement du télétravail a renforcé le besoin en compétences digitales et en leadership

De nouveau, les chiffres du secteur de la formation professionnelle montrent que les préoccupation des managers ainsi que des professionnels du secteur se tournent majoritairement vers les compétences liées à l’utilisation des outils digitaux, ainsi qu’au leadership. Cette préoccupation va dans le sens d’un constat réalisé par Welcome to the Jungle dans cet article : le premier défi RH de 2021 sera de donner du sens malgré la distance.

Alors que la question de l’engagement des salariés occupe une place de plus en plus importante sur le devant de la scène ces dernières années, cette problématique s’est encore complexifiée cette année avec la généralisation du télétravail. Il est plus complexe que jamais d’impulser un sentiment d’appartenance et de fédérer des équipes. Les entreprises ont un besoin crucial de salariés maîtrisant les outils digitaux et étant capables de faire preuve de leadership à distance.

De la même manière les chiffres de la formation pour 2021 nous montrent un regain d’intérêt pour des compétences liées à la communication. Cela montre que la distance pousse également les managers et les RH à améliorer la communication entre leurs équipes.

Pour aller plus loin :

Ce qui fait l’efficacité d’une formation digitale

Pourquoi investir dans un logiciel de management de la formation ?

Infographie – les chiffres de la formation en 2020

Les enjeux de la formation professionnelle – Infographie

Mesurer l’impact d’une formation avec des chiffres, mythe ou réalité ?

Sources :

https://learning.linkedin.com/resources/workplace-learning-report

https://www.e-learning-letter.com/info_article/m/2072/les-chiffres-2021-du-digital-learning.html

https://360learning.com/fr/ebook/rapport-etude-formation/

https://www.talentsoft.fr/ressources/etude-talentsoft-fefaur-limpact-de-la-covid-19-sur-la-formation-en-europe/

https://www.unow.fr/sondage-bva-quelle-formation-pour-les-actifs-en-temps-de-crise-sanitaire-et-economique

Réussir ses entretiens professionnels à distance

Réussir ses entretiens professionnels à distance

Alors que le télétravail s’est généralisé pour de nombreuses entreprises et s’installe dans la durée, les rituels doivent eux aussi s’adapter. C’est le cas notamment des entretiens professionnels qui doivent de plus en plus se faire à distance. De nombreux responsables RH nous contactent pour être accompagnés dans cette transition. Quelles sont les bonnes pratiques ? Comment réussir à recréer les conditions d’une discussion sincère malgré la distance ? Quels outils sont les plus pertinents ? Tour d’horizon de la question dans cet article dédié aux entretiens professionnels à distance. 

Bien préparer ses entretiens professionnels pour maximiser les chances de réussite 

La première condition de réussite d’un entretien de carrière est que ce dernier soit bien préparé. C’est vrai en face à face et à plus forte raison à distance. Cette préparation doit se faire en plusieurs étapes. 

Pour le service RH : effectuer un travail en amont sur les grilles d’entretiens, le suivi des objectifs ainsi que le timing de la campagne d’entretiens professionnels à distance. En effet, il est parfois nécessaire d’adapter les questions posées, de réutiliser d’anciennes questions pour pouvoir comparer les réponses, de mettre à jour les référentiels de compétences ou encore les grilles d’objectifs pour évaluer la performance des salariés. Toutes ces étapes demandent du temps et il est indispensable d’anticiper au maximum

Pour les managers : une fois que la campagne d’entretiens professionnels à distance est officiellement lancée, il est alors nécessaire que les managers prennent le temps de se préparer avant de les réaliser. Ce temps de préparation est d’autant plus compliqué à prendre que les équipes peuvent être occupées par leur opérationnel ou une actualité particulière (ce n’est pas ce qui manque en ce moment…). Il est donc d’autant plus nécessaire de communiquer sur le sujet, et notamment de les accompagner dans la prise en main d’un nouvel outil. 

Pour les salariés : pour que l’entretien professionnel à distance se déroule dans les meilleures conditions, il est également nécessaire de sensibiliser les salariés en amont. À la fois sur les objectifs de l’entretien professionnel (prendre connaissance de la grille d’entretien, considérer le rendez-vous comme un moment de réflexion plutôt que d’évaluation, etc.) mais aussi sur les éléments plus pratiques (quelle sera la plateforme utilisée, comment le distanciel change la manière de procéder, etc).

Recréer de la proximité pendant un entretien professionnel à distance : 

La proximité et la confiance sont des éléments indispensables lors de tout entretien, que ce soit un entretien de carrière ou un entretien professionnel. Avec la digitalisation, une distance s’installe naturellement. La voix est déformée, on a plus de difficultés à lire le langage non verbal de son interlocuteur, il y a même parfois un décalage dans la conversation… autant d’obstacles à une communication fluide. Voilà pourquoi il est indispensable de s’efforcer de créer de la proximité pour parer à cette distance.

Logiciel gestion des entretiens professionnels

Prendre le temps 

C’est l’un des meilleurs moyens de créer de la confiance dans un entretien professionnel à distance. Nous vivons dans une époque où tout va plus vite et où le temps est un luxe. Prendre le temps dans ses entretiens professionnels c’est offrir de la considération et laisser la porte ouverte à des discussions plus sincères. Cela passe par différentes techniques : 

  • Introduire le sujet en détail et ne pas se précipiter immédiatement dans un enchaînement strict de questions fermées. Une discussion plutôt informelle en ouverture d’entretien permet de rendre l’exercice plus naturel et d’ouvrir la porte à de nombreux sujets. 
  • Utiliser au maximum les questions ouvertes et ne pas hésiter à les reformuler pour aller chercher des réponses complètes et détaillées. Les questions ouvertes sont par définition moins précises et vont donc moins droit au but, mais elles sont beaucoup plus riches en informations. 
  • Être flexible. Par exemple, s’autoriser à revenir sur des sujets déjà abordés si l’on sent qu’ils n’ont pas été totalement traités, un sujet peut-être plus facile ou non à explorer en fonction des sujets précédemment abordés. Dans un entretien professionnel à distance, mieux vaut ne pas être rigide et s’adapter en fonction de ce qu’on sent chez son interlocuteur.

S’intéresser encore davantage à son interlocuteur

Au-delà de la dimension temporelle abordée dans le paragraphe précédent, une autre manière de créer de la proximité et de la confiance à distance est de rassurer sur le fait que l’on s’intéresse réellement à son interlocuteur

  • S’intéresser aux ressentis et pas seulement aux résultats, cela permet de ne pas seulement considérer les faits mais également de montrer à votre interlocuteur que vous vous intéressez à sa personne. 
  • Il peut également être intéressant de travailler sa pratique de l’écoute active : faire preuve d’empathie, chercher à voir ce qui est exprimé au-delà des mots, ne pas exprimer son jugement, reformuler pour s’assurer d’avoir bien compris le message de son interlocuteur. 

Ne pas négliger l’actualité 

L’année 2020 aura été marquée par une actualité forte et impossible de mettre le sujet de côté. Un entretien professionnel a pour objectif principal d’envisager les perspectives d’évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer, or les événements de 2020 peuvent drastiquement influencer la manière dont les salariés se projettent et envisagent la suite de leur développement professionnel.

Il est donc indispensable suite à cette année complexe de mettre un accent particulier sur la manière dont elle aura été vécue, à la fois au niveau de l’entreprise mais aussi au niveau du salarié, sa famille, etc. 

Quels outils utiliser pour réussir ses entretiens professionnels à distance ? 

Le choix d’un outil est clé pour faciliter l’exercice et s’assurer que tout se déroule dans les meilleures conditions. Voici une série de conseils pour bien choisir votre solution de gestion de vos entretiens à distance :

  • Personnalisation de votre grille d’entretien : l’expérience nous a montré que malgré des ressemblances, chaque organisation dispose de ses propres questions, d’une grille qui lui est propre. Un outil de gestion des entretiens professionnels à distance doit vous permettre d’intégrer cette grille d’entretien tout en restant au plus proche de votre grille originale. 
  • Un support client réactif et dédié : c’est la clé pour la mise en place rapide et efficace d’un nouveau processus de gestion des entretiens dans votre organisation. Assurez-vous qu’au delà des caractéristiques purement technique de l’outil que vous choisissez, vous aurez à votre disposition un interlocuteur dédié qui saura vous orienter, répondre à vos questions et celles de vos salariés. 
  • La possibilité de gérer l’ensemble des éléments de l’entretien, tout doit être géré à distance et automatisé : envoi des grilles d’entretien par mail, rappels automatisés, signature électronique, pdf récapitulatif, etc.
  • La possibilité de compléter les entretiens sur différents supports : il doit notamment être possible de compléter et signer les entretiens sur mobile. 
  • Possibilité de former vos salariés : la prise en main de l’outil par l’ensemble des collaborateurs concernés est un autre élément clé de la réussite d’une campagne d’entretiens professionnels à distance. Il est donc également recommandé de vous assurer que vous disposiez du contenu disponible pour accompagner vos équipes dans la compréhension du fonctionnement de l’outil. 
  • Permettre d’analyser les réponses collectées et de prendre facilement de la hauteur sur votre organisation. L’outil que vous choisirez doit vous permettre facilement d’analyser d’un coup d’œil l’ensemble des réponses obtenues (commentaires, chiffres détaillées, etc), mais également de pouvoir préparer des actions à mettre en place en fonctions des réponses que vous obtenez (notamment des formations pour vous assurer d’être en conformité avec l’obligation des 6 ans). 

Chez Empowill, nous proposons tout ça et bien plus car nous allons au-delà avec nos modules de formation. Vous pouvez en savoir plus sur cette page ou demander une démonstration de notre logiciel ici.

Entretiens professionnels à distance en 2021

Les questions que vous nous posez le plus souvent, et nos réponses :

Faut-il faire évoluer ses grilles d’entretiens professionnels lorsqu’ils sont fait à distance ? 

Il est effectivement possible de faire évoluer ses grilles d’entretien, attention cependant à garder de la cohérence. Garder des questions similaires d’une année à l’autre est un moyen d’analyser les réponses que vous obtenez de manière transverse. Gardez donc en tête que toute modification de question peut vous faire “perdre” en historique.

Nous recommandons également de ne pas nécessairement utiliser la même grille pour l’ensemble de l’entreprise. Il est tout à fait possible d’avoir des grilles différentes pour les fonctions supports, les équipes de production et le top management. Nous vous le recommandons même afin de ne pas tomber dans l’écueil de la grille standard qui ne s’attache pas à créer l’espace de discussion le plus pertinent possible en fonction de l’interlocuteur.

C’est donc un équilibre à trouver entre des questions les plus adaptées possible et un questionnaire permettant la meilleure analyse des réponses.

Est-ce tout à fait légal de faire mes entretiens à distance ?

D’après des avocats du cabinets Fidal, interrogés sur la question, il est possible de réaliser son entretien professionnel à distance sous réserve qu’un échange réel puisse avoir lieu entre le salarié et son manager, par téléphone ou en visio. Dit autrement, il est impossible que chacun remplisse chacun de son côté un questionnaire d’entretien, il doit obligatoirement y avoir un “dialogue”, et ce dialogue doit pouvoir être prouvé (notamment avec un compte rendu, ou une mention dans l’entretien, lui-même signé par le salarié). 

Mes managers sont réfractaires à l’usage de nouveaux outils pour piloter leurs entretiens professionnels, comment faire pour les convaincre ? 

C’est une situation que l’on rencontre régulièrement, il est difficile de bousculer ses habitudes, c’est pourquoi de nombreux salariés peuvent avoir des difficultés a adopter de nouveaux outils. Pour réussir à lever les freins, nous utilisons les techniques suivantes : 

  • Comprendre les blocages, se montrer à l’écoute pour identifier avec précision les leviers à activer dans l’argumentation
  • Mettre en avant les bénéfices (gain de temps, facilité, confort…) pour souligner l’apport d’une nouvelle manière de procéder
  • S’appuyer sur des sponsors, des salariés ayant déjà expérimenté et adopté les nouvelles manières de procéder.

Y-a-t-il un risque sur la sécurisation des données et le RGPD ?

Il est évidemment nécessaire de choisir un outil qui respecte les exigences du RGPD en terme de stockage et traitement des données que vous lui confiez. La majorité des SIRH sérieux ont une politique de confidentialité et de gestion des données personnelles en règle mais il est évidemment nécessaire de s’en assurer lors de la signature du contrat. 

Pour aller plus loin :

3 manières originales (et efficaces !) d’engager vos salariés

Ce qui fait l’efficacité d’une formation digitale

10 astuces pour réussir son plan de formation

Le logiciel de gestion des talents, le nouvel avantage concurrentiel des PME innovantes

Comment engager ses collaborateurs par la formation ?

Ressources :

En lire plus sur le site du gouvernement.

Crédit photo, Envato : seventyfourimages – nenetus – DragonImages

Ce que la formation doit apprendre du Jugaad pour se réinventer

Ce que la formation doit apprendre du Jugaad pour se réinventer

Alors que la situation sanitaire actuelle laisse de nombreux acteurs du monde de la formation dans l’incertitude ; et que ces mêmes acteurs sont pourtant appelés à réagir promptement pour s’adapter et digitaliser leur offre, les principes de l’innovation frugale appliqués au monde de la formation nous apportent des conseils précieux.

Repenser notre manière d’innover

Le Jugaad, ou « Innovation frugale », est une démarche visant à répondre à un besoin de la manière la plus efficace possible à l’aide de solutions simples en utilisant un minimum de moyens. Popularisée depuis une dizaine d’année, elle est inspirée de la démarche menée par de nombreux entrepreneurs et entreprises de pays en voie de développement (notamment en Inde d’où vient le terme Jugaad) ayant à construire des solutions efficaces avec peu de ressources.

L’innovation frugale est souvent couplée à une réflexion sur l’agilité des organisations. En effet, ces deux démarches s’opposent à notre vision traditionnelle de l’innovation qui tend à investir des quantités importantes de temps et d’argent avant d’aboutir à la création de nouvelles solutions. À l’inverse, ici il s’agit de « faire plus avec moins c’est-à-dire à la fois plus de valeurs commerciale et sociale tout en économisant des ressources précieuses telles que l’énergie, le capital ou le temps »[1]. On pourrait également parler de débrouillardise ou “système D”. Voyons comment ce concept de Jugaad peut s’appliquer au monde de la formation.

Les 6 principes de l’innovation frugale appliqués au monde de la formation

Comment transposer ces principes au monde de la formation ? Comment tirer profit de cette démarche d’innovation dans la crise que nous traversons aujourd’hui ? L’innovation frugale peut-elle même s’appliquer au monde de la formation ? Dans l’ouvrage intitulé L’Innovation Jugaad : redevenons ingénieux !, les auteurs décrivent 6 principes orientant la démarche Jugaad. Voyons comment les appliquer à la pédagogie.

1)    Se concentrer sur l’essentiel, faire plus avec moins

Une bonne formation n’est pas exhaustive, elle est pertinente. Cette règle est d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit de digital learning où l’attention de l’apprenant est difficile à maintenir. Ce premier principe nous incite à nous concentrer sur le besoin précis, l’objectif pédagogique de la formation. Trop d’organismes de formation cherchent à proposer des offres exhaustives couvrant l’ensemble des problématiques possibles alors qu’il est plus pertinent de prendre le temps de cadrer les besoins pour s’assurer d’être efficace et ne pas gaspiller le temps et l’énergie des formateurs et apprenants.

Cette réflexion est également vraie au niveau des catalogues de formation. Trop d’organismes et de responsables formation s’attachent encore à travailler avec des catalogues exhaustifs. Cette exhaustivité fait souvent peur (à peine 3% des français ayant consulté l’application CPF recensant une centaine de milliers de formations qui ont effectivement lancé des démarches) et la peur d’avoir fait un mauvais choix mine les taux de complétion (qui par exemple ne dépassent plus les 5% pour les MOOCS).

Alors que l’actualité n’est pas à la croissance et à la profusion de ressources, il est intéressant de considérer des stratégies d’innovation qui s’appuient sur des pratiques collaboratives (co-développement ou encore serious games), une circularité des échanges (classe inversée notamment), et le numérique (coaching à distance, SPOC, etc.).

2) Se repositionner face à l’adversité et s’adapter aux circonstances

L’adversité et les circonstances imprévues, les organismes de formation les ont rencontrées de plein fouet depuis le mois de mars. Le Jugaad met l’adaptation et l’agilité au cœur de la démarche d’innovation.

Il s’agit également de changer son état d’esprit face à l’adversité : la contrainte doit être perçue comme une opportunité. C’est le cas par exemple de l’évolution de la crise sanitaire actuelle. L’obligation du port du masque va probablement favoriser la généralisation du télétravail à long terme et donc de nouvelles pratiques managériales. Or de nombreux managers ne sont pas préparés à ces évolutions, autant d’opportunités pour les organismes de formation.

3) Penser et agir de manière flexible

La généralisation du digital learning nous oblige à faire preuve de flexibilité et à réinventer le cadre de travail du formateur. Il faut aujourd’hui s’affranchir du concept de salle de classe et de la traditionnelle relation « maître-élève » pour inventer de nouvelles pédagogies en lien avec les moyens dont disposent les formateurs. Par exemple, la classe inversée où se créent des réseaux d’échanges de savoirs ou encore le coaching collectif à distance qui bouscule les codes habituels.

Cette réflexion invite à se recentrer sur les lois de l’apprentissage et les critères qui garantissent la réussite d’une formation : formulation d’un objectif, expérimentation et communication entre les apprenants, suivi à long terme, …

Pour aller plus loin sur ce sujet : les 7 critères de réussite d’une formation.

Innovation frugale et formation professionnelle

4) Viser la simplicité, le plus n’est pas le mieux

Le Jugaad tend, à concevoir des produits plus simples et plus facilement réparables. Il ne s’agit pas de faire du low-cost bas de gamme mais de favoriser l’accessibilité sans dégrader ni la durabilité ni la qualité. Dit autrement, il s’agit d’éliminer la complexité superflue.

Si l’on transpose l’innovation frugale au monde de la formation, il s’agit par exemple de repenser l’organisation de ses modules de formation, pour ne plus les penser comme des blocs figés mais comme un assemblage de briques. Ainsi, plutôt que de proposer une formation au management de 3 jours, mieux vaut proposer 9 modules de 2 heures et construire un programme sur mesure.

5) Intégrer les exclus et les publics à la marge

C’est l’un des éléments les plus emblématique de la démarche Jugaad : si l’innovation est frugale elle devient accessible (ce qui s’oppose au paradigme très ancré en Occident que l’innovation est onéreuse vu qu’elle est le fruit d’importants investissements).

Le secteur de la formation doit s’inspirer de ce principe pour poursuivre sa digitalisation. En effet, si de nombreuses formations destinées aux managers et cadres sur des thématiques générales ont été transposées en ligne, le véritable enjeu (notamment dans le cadre de la reconversion des demandeurs d’emplois voire des salariés) sera la digitalisation de formations techniques. Il s’agira alors de développer des formations simples et accessibles pour des publics qui ne sont pas familiers du numérique.

6) Suivre son cœur

Ce dernier principe pourrait sembler ingénu ou utopique. Ne vous y trompez pas, il s’agit avant tout de pragmatisme. En effet, « les entrepreneurs jugaad utilisent l’intuition, l’empathie et la passion […], et procèdent aussi à une expérimentation rapide pour les valider[2] ». Le cœur de la philosophie Jugaad est d’apporter des solutions, c’est cette énergie qui doit porter la démarche d’innovation des organismes de formation. Apporter des solutions face à l’évolution du monde du travail, des pratiques managériales, la crise écologique ou encore les nouvelles attentes des salariés. Et sans angélisme, ces solutions devront être testées rapidement dans une démarche agile et collaborative.

Par ailleurs, ce dernier principe est en accord avec la philosophie de tout bon formateur : transmettre un savoir n’est pas seulement une discipline intellectuelle, c’est aussi et surtout un exercice pédagogique exigeant qui demande de l’intuition, de la finesse relationnelle et du dévouement. Un autre indice des liens intrinsèques entre innovation frugale et formation.

——–

[1] [2] Radjour, Prabhu. L’Innovation Jugaad : redevenons ingénieux !

Pour aller plus loin :

Beaucoup d’innovations, pas (encore ?) de révolution…

Il n’a jamais été aussi urgent de (se) former que maintenant

Apprenez bien, apprenez peu !

Pourquoi investir dans un logiciel de management de la formation ?

Pourquoi investir dans un logiciel de management de la formation ?

Les logiciels de management de la formation professionnelle sont particulièrement efficaces : ils permettent de gagner en productivité, de faciliter le suivi en centralisant les informations, d’automatiser un certain nombre de tâches récurrentes, de faciliter la mise en conformité réglementaire. Pourtant encore faut-il bien choisir son logiciel de management de la formation et bien savoir l’utiliser. Cet article vous explique pourquoi ces nouveaux logiciels peuvent vous aider au quotidien. 

Avec la digitalisation, les logiciels de management de la formation se sont bien améliorés. 

Fini les interfaces un peu poussiéreuses des premiers logiciels d’il y a quelques années. Aujourd’hui les entreprises qui développent ces logiciels peuvent compter sur des équipes de designers pour proposer des interfaces simples à utiliser. Il suffit de comparer ci-dessous, une interface classique d’un logiciel comme SAP avec l’interface Empowill. Pendant longtemps l’expérience utilisateur a été relégué au second plan. Les SIRH cherchant davantage à être exhaustifs dans les solutions qu’ils proposent plutôt que intuitifs et faciles d’utilisation. 

Interface logiciel
Interface SAP Classique – Source : blog SAP 2018
Interface Empowill logiciel formation professionnelle
Interface Empowill pour le suivi d’une formation

Les fonctionnalités sont très variées et permettent de se dégager du temps

Voici un rapide tour d’horizon des différentes fonctionnalités que proposent les logiciels de management de la formation. Attention cependant, proposer un nombre très grand de fonctionnalités n’est pas synonymes d’efficacité !

En effet, nous observons l’apparition ces dernières années d’entreprises dédiée à certains postes comme la gestion de la paye, des plannings ou la gestion des personnels. Ce type de logiciels, plus spécialisés sur leur cœur de métier sont plus efficaces car ils concentrent leur réflexion produit sur un métier en particulier plutôt que d’essayer de répondre aux besoins d’un panel large de métiers ce qui nuit à leur efficacité et à leur attractivité. 

Pilotage du plan de formation

C’est LA fonctionnalité la plus importante. La plupart des responsables formation qui ne sont pas outillés d’un logiciel de management de la formation opèrent le suivi et l’animation de leur plan de formation grâce à un tableau excel comportant des dizaines de colonnes.  Ils passent alors souvent plus de temps à saisir de l’information, qu’à la traiter et permettre une amélioration substantielle de l’efficacité de leur politique de formation. 

Les logiciels de gestion de la formation permettent aux responsables formations de s’affranchir de ce tableau excel et, grâce à une automatisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée, de gagner du temps et donc de se concentrer sur l’essentiel : l’efficacité du plan de formation

Grâce à une interface dynamique et une expérience utilisateur avancée, ces logiciels vous permettent en quelques clics de savoir où en sont toutes les formations, de vérifier si les participants sont satisfaits via l’envoi d’enquêtes de satisfaction (feedback) personnalisées et automatisées, de programmer de nouvelles actions. Vous êtes également alertés en temps réel sur ce qui se passe autour de votre plan de formation (une formation qui se termine, un feedback complété par un salarié etc…). 

Cerise sur le gâteau, les logiciels de management de la formation professionnelle permettent un suivi budgétaire précis. Il suffit maintenant d’un clic pour savoir combien vous avez dépensé, le statut des remboursements de vos OPCO, etc. Idéal à nouveau pour les responsable formation à qui l’on demande souvent de faire du reporting afin d’évaluer l’investissement dans la politique de formation de l’entreprise et en apprécier son retour sur investissement de manière précise. 

Visualisation logiciel management de la formation
Exemple de l’interface Empowill et du suivi budgétaire

Gestion des compétences de vos collaborateurs par un logiciel de management de la formation

La gestion de la formation n’est aujourd’hui plus dissociable du management des compétences. En effet, la formation s’attache à combler des lacunes en compétences et à renforcer celles qui sont essentielles au développement de l’entreprise. Le plan de formation doit donc être conçu au prisme d’une analyse fine des compétences de ses collaborateurs ce que peu de logiciels RH prennent en compte aujourd’hui. 

Un bon logiciel de management de la formation va donc nécessairement proposer un module autour des compétences. Il s’agit de pouvoir gérer un socle ou référentiel de compétences, de permettre l’évaluation des compétences de ses collaborateurs ainsi que l’analyse de ces évaluations. Avec Empowill, nous avons fait le choix d’inclure un module de management des compétences faisant de notre logiciel de management de la formation un produit complet permettant de penser sa politique de formation de manière cohérente et poussée.

Suivi automatisé des collaborateurs

Lorsque la taille d’une entreprise dépasse les 100 collaborateurs, il devient de plus en plus compliqué de suivre l’ensemble des collaborateurs individuellement. Quelles ont été les formations suivies les dernières années ? Quel budget avons-nous investi ? Quel était le bilan des derniers entretiens de carrière ? Toutes ces informations sont souvent dispersées dans différents dossiers. 

Les logiciels de management de la formation professionnelle apportent une réponse simple : tout centraliser dans une même interface qui permet de consulter l’ensemble des formations effectuées, les évaluations, les questionnaires de satisfaction etc.. Chez Empowill, ce suivi se matérialise dans une frise chronologique ou l’ensemble de l’historique du collaborateur est enregistré. 

Suivi collaborateur Empowill
Suivi individuel des salariés

Feedback personnalisé après les formations

C’est souvent l’une des questions clés pour un responsable formation : les formations organisées étaient-elles pertinentes et efficaces ? Il existe de nombreuses manières de trouver des réponses : feedback à chaud, feedback à froid, etc. Chaque entreprise a souvent ses pratiques. C’est pourquoi un logiciel de management de la formation propose un module de feedback personnalisé. 

En effet, des questionnaires trop standardisées ne seront pas assez adaptés à votre usage car les formations que vous proposerez sont trop différentes. On ne pose pas les mêmes questions à des juniors qu’à des haut cadres, pour des formations en externe ou en interne. Le module de feedback doit vous permettre d’aller chercher de la pertinence dans les réponses. Ce module permet de paramétrer des questions pour poser exactement les plus pertinentes aux collaborateurs. Avec Empowill, ces questionnaires sont directement envoyés depuis la plateforme et les collaborateurs reçoivent la notification sur le boîte mail. 

Pour aller plus loin : nos conseils pour bien choisir son logiciel de gestion de la formation professionnelle. 

Le monde de la formation évolue, la manière de gérer la formation aussi.  

De nouvelles pratiques se sont développées dans le monde de la formation et la digitalisation des supports s’accélère alors que des innovations pédagogiques s’imposent : coaching en ligne, SPOC, réalité virtuelle. Les nouveaux logiciels de management de la formations ne sont que le pendant logique de cette évolution. De même que les formations gagnent en efficacité et en pertinence, les responsables formation deviennent mieux équipés et peuvent enfin se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 

Par ailleurs, un logiciel de management de la formation vous permettra de paramétrer et de saisir votre propre catalogue de formation, que vous ayez des prestataires externes avec lesquels vous traitez ou que vous ayez créé vos propres formation en interne.

Vous avez encore des questions sur les fonctionnalités des logiciels de management de la formation ? Vous pouvez consulter notre site pour découvrir les différentes fonctionnalités d’Empowill, ou nous contacter pour solliciter directement une démonstration ! 

Pour aller plus loin :

Quels sont les avantages à utiliser un SaaS de gestion de la formation professionnelle ?

10 astuces pour réussir son plan de formation

En savoir plus sur la gestion du plan de formation proposée par Empowill

Sources :

Envato – stokkete

https://blogs.sap.com/2018/06/17/aif-implementation-for-pi-proxies-part-1inbound/

Les nouvelles formations à suivre à la rentrée 2020

Les nouvelles formations à suivre à la rentrée 2020

La rentrée 2020 sera chargée pour les organismes de formation : la généralisation du télétravail appelle à de nouvelles pratiques managériales, la digitalisation appelle à davantage de développeurs et de product managers, l’évolution des métiers appelle à une meilleure maîtrise des données, la relance de l’économie appelle aux meilleures expertises commerciales… C’est pourquoi nous avons sélectionné chez Empowill les meilleures formations pour répondre à tous ces nouveaux enjeux !

Cerise sur le gâteau, de nombreuses formations peuvent être financées par le CPF, le FNE ou encore les fonds OPCO, pour en savoir plus et affiner votre projet de formation, n’hésitez pas à nous contacter !

Ignition program : formations transverses pour un monde qui change

Le confinement et la généralisation du télétravail font évoluer les métiers. La distance demande de mettre en place de nouvelles techniques de management et une approche de coach. Les talents sont de plus en plus difficiles à trouver et à engager sur le long terme. De nouveaux outils (gestion de projet, communication, etc) sont mis à disposition des équipes… pour toutes ces raisons il est devenu plus nécessaire que jamais de se former !

Commercial, marketing, communication… Vous trouverez chez Ignition Program de nombreuses formations pour renforcer vos compétences clés. Méthodologie concrètes, retours d’expériences et outils, les formations s’appuient sur des cas réels. La formation Spine Up pour jeunes managers est notamment un excellent moyen d’échanger entre pairs pour gagner en prise de hauteur.

Noé : la nouvel école du product management

Savoir comment développer un produit, maîtriser les méthodes agiles, concevoir des maquettes, connaître les rudiments des bases de données, piloter une roadmap… autant de compétences de plus en plus demandées à l’heure où la digitalisation s’accélère. C’est pourquoi le rôle de responsable produit (ou product manager/owner) est de plus en plus recherché.

Noé propose une formation pratique et appliquée avec un suivi sur le long terme, et tout ça au contact des meilleurs experts du secteur. Le programme se découpe entre 4 semaines intensives sur les outils et techniques propres au product manager, suivies d’une période de 2 mois de coaching personnalisé pour mettre en pratique dans son poste. 

Formez-vous au contact de professionnels experts

Growthmakers, le growth hacking made in start-up

Growth makers c’est un podcast mais c’est aussi des formations à ne pas louper à la rentrée 2020 : conseils pratiques auprès des meilleurs experts, exemples concrets et stratégies avérées, outils puissants expliqués simplement… tout est fait pour passer à la vitesse supérieure.

Les sessions sont composées de contenus vidéos mis à disposition, de cas pratiques pour appliquer ainsi que de sessions d’échanges pour partager avec des experts et d’autres professionnels sur les sujets qui vous tiennent à cœur. Les inscriptions viennent d’ouvrir pour la nouvelle promotion, ne tardez pas tant qu’il reste des places.

Ada School, pour une nouvelle vision de l’enseignement de la tech

Ada Tech School balaye les stéréotypes et se distingue des autres écoles de code par une identité forte cultivant la créativité, l’écoute, l’ouverture et la liberté de se construire son parcours d’apprentissage. Au-delà de l’apprentissage du métier de développeur.se, il s’agit d’acquérir des outils et méthodes de travail pour s’émanciper et gagner en autonomie.

L’équipe de passionnés a déployé une véritable pédagogie propre.  La formation – à plein temps – se décompose entre une année à l’école pour acquérir les bases théoriques et pratiques suivie d’une année en alternance pour apprendre la réalité du métier.

Pour aller plus loin :

Il n’a jamais été aussi urgent de (se) former que maintenant

Les 10 meilleures formations gratuites pendant le confinement

Comment former gratuitement ses salariés en chômage partiel ?

Le partage de connaissances en interne (re)dynamise la formation professionnelle

Se former pour s’adapter et rendre le télétravail efficace

La formation en start-up, c’est possible !

Conduire le changement par la formation

Crédit photo : Envato – Seventyfourimages

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, le nôtre aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !