La révolution du monde du travail

La transformation du monde du travail a débuté il y a plusieurs années. A la fois dans les méthodes de management, de recrutement, mais aussi dans la manière qu’ont les entreprises de se développer et de penser la performance. La révolution numérique a totalement bousculé les habitudes. L’éclosion spectaculaire du modèle de la “start-up“, entreprise innovante plaçant l’agilité comme valeur cardinale, est le symbole le plus apparent de ce bouleversement.

Des talents de plus en plus volatiles

L’entreprise d’aujourd’hui – et de demain ! – se doit, afin de rester compétitive, de capitaliser davantage sur l’humain. Tout d’abord parce que l’intelligence artificielle et la robotisation vont permettre l’automatisation des tâches les plus rébarbatives. Mais aussi parce que les talents d’aujourd’hui sont bien plus sujets à la mobilité que leurs aînés. Ils  n’ont plus vocation à passer la majeure partie de leur vie dans la même entreprise et sont bien plus à la recherche de sens et d’évolution. Par ailleurs, ils voient toutes les opportunités auxquelles ils pourraient avoir accès et ont une vision plus large du champ des possibles qui s’offrent à eux dans le monde de l’entreprise. Cela les conduits à remettre en question leur emploi, le sens de ce dernier, ainsi qu’à penser qu’ils seraient mieux ailleurs, à faire autre chose.

Il n’est pas rare d’entendre un salarié se plaindre du fait qu’il “n’apprend plus rien dans son entreprise” ou encore qu’il a “fait le tour du job”. Il n’est pas rare non plus qu’il affiche un manque d’enthousiasme, une lassitude vis-à-vis de son environnement de travail, voire même une forme d’angoisse en se rendant sur son lieu de travail. De plus en plus, cela se traduit par  la volonté de devenir plus indépendant, ou encore de devenir “son propre patron”.

Manifestation de cette transformation du monde du travail, l’entreprise d’aujourd’hui connaît de grandes difficultés à “engager” ses salariés. Et donc à réduire le turnover – un poison pour toute entreprise tant il engendre coûts, stress, et incertitude. Prendre à bras le corps le problème du manque d’engagement devient à la fois un atout charme pour les entreprises et une priorité managériale. L’apparition de l’engagement dans les priorités des salariés a favorisé la naissance d’un écosystème d’entreprises qui cherchent à répondre à ce problème par de nombreux moyens.  

Transformation du monde du travail

Des solutions nouvelles pour répondre aux défis managériaux de demain

Ainsi sont apparues de nombreuses solutions – le plus souvent sous la forme de softwares –  qui permettent d’améliorer la culture d’entreprise, la communication en interne, la qualité de vie au travail, la collaboration et le travail en mode projet… Autant de solutions qui, si elles peuvent favoriser une augmentation de l’engagement, sont encore trop souvent considérées comme des coûts supplémentaires plus que comme de l’investissement dans l’humain. Et pourtant, les salariés sont demandeurs de ce type d’outils.

Dans le même temps, nous assistons à un renouvellement complet de l’offre de formation. Le secteur de la EdTech est emblématique de ce renouvellement, la France se classant d’ailleurs parmi les meilleurs pays du monde en la matière avec des pépites comme OpenClassrooms. C’est plus de 300 start-ups qui existent en France sur ce créneau. Cet écosystème profitera d’ailleurs dès 2019 de la réforme de la formation professionnelle et de la transformation du compte professionnelle de formation qui sera désormais crédité en euros et permettra à l’individu de souscrire lui-même aux formations qui l’intéressent. Il s’agit donc d’une manne financière supplémentaire pour ces entreprises dans la formation. Ces entreprises innovantes viennent compléter un écosystème déjà très fourni que l’on peut parcourir à travers cet annuaire formation.

La révolution des compétences oblige les entreprises à refondre leur politique de gestion des talents

Selon l’OCDE, 85% des métiers qui existent aujourd’hui n’existeront plus ou seront profondément impactés à horizon 2030. Nous faisons donc face à une révolution des compétences avec cette question : comment les entreprises vont-elles réussir à rester compétitives compte-tenu de ces évolutions rapides ? La transformation du monde du travail passe aussi par une transformation des compétences et des métiers.

Pour rester compétitives, les entreprises devront anticiper les mutations de leur marché et des compétences requises afin de planifier les recrutements et formations en conséquence. Elles ne pourront pas se permettre de ne faire que l’un ou l’autre. Elles auront tant besoin de nouveaux talents au fait des dernières technologies, outils et pratiques que de s’appuyer sur la masse salariale déjà présente dans l’entreprise. Dans les grands groupes, le poste de responsable de formation deviendra donc un poste stratégique, car il servira d’amplificateur de compétences et aura la charge de planifier la mise à jour des compétences à disposition.

Pour ce qui est du salarié, cette révolution entraînera la nécessité pour lui de se former tout au long de sa vie. Afin de pouvoir profiter d’une certaine mobilité professionnelle, maintenir son employabilité, prendre de plus grandes responsabilités et favoriser son développement professionnel, il ne pourra pas se permettre de se reposer uniquement sur les compétences acquises lors de sa formation initiale. De ce fait, la capacité d’une entreprise à le former et lui faire acquérir de nouvelles compétences sera pour un facteur d’attractivité et d’engagement qui guidera sa prise de décision à l’embauche ainsi que dans la durée.

Le monde du travail change car les envies changent et que le monde avance bien plus rapidement qu’autrefois. Le défi de demain pour les dirigeants d’entreprises sera d’embrasser ce nouveau paradigme en remettant l’humain au centre de leur stratégie managériale, en redonnant du sens au travail des équipes et en anticipant avec finesse  les évolutions à court-terme de leur métier et secteur d’activité.

Pour aller plus loin :
Pourquoi la formation professionnelle est-elle une urgence ?
Réussir son partage de connaissances en interne et engager ses salariés.
Découvrez comment facilement construire des formations efficaces.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, le nôtre aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, nous aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !