Tout savoir sur la VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif permettant à un salarié en poste depuis au minimum un an de faire reconnaître l’expérience qu’il a acquis par un diplôme ou une certification professionnelle. Ce dispositif n’est pas toujours bien compris, et on apparente parfois la VAE à de la formation professionnelle. C’est pourquoi nous avons rédigé ce guide synthétique de la VAE, regroupant différentes ressources qu’il peut être intéressant de consulter pour aller plus loin.

Les conditions et le principe de la VAE:

La VAE n’est ni une formation professionnelle ni un examen , mais la formalisation de compétences théoriques et pratiques déjà acquises et leur reconnaissance dans un diplôme visé par l’Etat. L’idée de la VAE est de démontrer par une argumentation méthodique que l’on a acquis les compétences nécessaires à l’obtention d’un diplôme. Cela implique deux choses :

  • Pas d’examen, simplement un jury de restitution
  • Pas de formation, toutes les compétences sont censées être déjà acquises.

La VAE n’est donc pas une simple conversion d’années de travail en un diplôme : une année d’activité professionnelle équivaut rarement à une année d’enseignement.

Ce n’est donc pas non plus une reprise d’études ou une formation ou un complément de formation. Lorsque vous présenterez votre dossier, votre expérience professionnelle devra déjà correspondre au référentiel diplôme.

Comment ça se passe ?

  1. Déterminer un titre visé. C’est l’une des étapes les plus importantes. Il faut déterminer un diplôme dont on maîtrise déjà tous les blocs de compétences et qu’il corresponde réellement à son activité. Si on est trop ambitieux on ne l’aura pas, si on est un peu à côté on ne l’aura pas, si on vise trop bas on l’aura mais risque de frustration.
  2. Remplir le dossier de recevabilité, pour entrer dans le processus. Il faut contacter l’organisme certificateur en charge du diplôme visé pour lui demander le contenu du dossier et les modalités d’envoi. Puis lui envoyer un dossier complet : http://www.vae.gouv.fr/IMG/pdf/notice_51260_02.pdf
  3. Remplir le livret de validation. C’est le dossier qui va servir au jury pour évaluer si le salarié a atteint ou non le niveau nécessaire à la validation du diplôme. Il est souvent nécessaire de prendre 4 à 6 mois pour remplir le dossier. Il est possible de se faire accompagner, par l’organisme certificateur ou des consultants externes. Le dossier contient :
    • Une description de l’expérience professionnelle et personnelle.
    • Des preuves de la réalité de la pratique professionnelle.
  4. Passager devant un jury. Ce dernier délivrera une validation totale, partielle ou un refus de Validation des Acquis de l’Expérience.
Validation des Acquis de l’Expérience
Crédit photo : Envato – stevanovicigor

Pourquoi la VAE est intéressante ?

La VAE est intéressante à de nombreux égards :

  • Permet de valoriser ses salariés et de mettre en avant les compétences développées en interne.
  • Permet de valoriser sa marque employeur : offrir la possibilité à ses salariés de suivre une démarche de VAE peut être un critère d’attractivité pour l’entreprise et d’engagement pour ses salariés.
  • Permet au salarié de progresser en prenant du recul sur ses apprentissages et l’expérience acquise : la formalisation dans le livret de validation est un travail individuel qui permet de progresser. Ce travail s’apparente par certains aspects à la phase réflexive qui existe dans le dispositif AFEST.

Quels sont les frais à prévoir pour une VAE ?

  • Frais d’inscription à un organisme certificateur (celui lié au diplôme visé) – compter entre 150 et 800 € en fonction des organismes.
  • Frais d’accompagnement, de formation ou de préparation du dossier (par l’école, par un formateur externe, etc) – compter entre 400 et 2 000€.
  • Frais annexes de déplacement, hébergement, etc. (éventuellement)
  • Frais de jury, dépendent de l’organisme certificateur – compter entre 0 et 300€

Au total, il faut donc compter entre 500 et 3000€ pour une VAE.

Formation professionnelle et VAE
Crédit photo : Envato – BrianAJackson

Comment financer sa VAE ?

Plusieurs aides existent en fonction des publics et des situations :

  • Le CPF (mais uniquement à l’initiative du salarié)
  • L’OPCO, en fonction des règles de financement appliquées à la branche professionnelle.
  • L’ AGEFIPH et la FIPHFP (dans le cadre de salariés handicapés)

Ce qu’il faut garder en tête

La Validation des Acquis de l’Expérience une démarche longue (6 mois à 1 an), qui demande une implication forte du salarié (c’est lui qui va devoir remplir le livret de validation) et un suivi RH/admin. Plusieurs documents à soumettre, ça peut être un peu lourd. 

Vous souhaitez mettre en place de la VAE ?

N’hésitez pas à nous contacter, nous accompagnons de nombreuses structures dans la mise en place de dispositifs de VAE et de réflexion sur leur politique de formation professionnelle en général.

Ressources complémentaires sur la VAE :

http://www.vae.gouv.fr

https://www.francevae.fr/academie/1

https://www.vaeguidepratique.fr/

https://gipfcip.scola.ac-paris.fr/vae/

Pour aller plus loin :

9 erreurs à éviter pour réussir son AFEST
L’urgence de la formation professionnelle
Comprendre la certification Qualiopi
Comment réussir sa formation personnalisée ?
Infographie : les méandres de la formation professionnelle

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, le nôtre aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, nous aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !