Tout savoir sur le fonctionnement de l’AFEST

L’Action de Formation en Situation de Travail (AFEST) a été redéfinie et mise en avant par la loi Avenir Professionnel. Son périmètre d’application est simplifié et assoupli ce qui rend le processus plus facile à mettre en place et plus accessible. C’est une véritable opportunité pour les entreprises, encore faut-il bien la maîtriser pour réussir à s’en saisir. Tous les éléments à savoir pour comprendre l’AFEST et son financement sont résumés dans cet article. 

Le principe de base de l’AFEST est de lier l’apprentissage à un objectif professionnel. Il s’agit donc de former en s’appuyant sur des situations de travail aménagées et sur un tuteur. Cela permet d’éviter une formation trop théorique en liant le développement de savoir-faire à des tâches précises. Cette solution pédagogique est non seulement efficace pour l’apprenant mais également un synonyme de gain de temps et de réduction des coûts pédagogiques pour l’entreprise. 

Qu’est-ce que l’AFEST ?

L’essence de l’AFEST est d’utiliser les situations de travail pour apprendre. Cela implique un renversement de la logique classique, transformer le lieu de l’application en une zone d’expérimentation où le salarié est mieux accompagné et mieux encadré. On voit donc que toutes les situations de travail ne sont pas favorables à l’AFEST et que la définition du cadre d’apprentissage est primordiale. 

Il convient de rappeler les 4 critères légaux de définition de l’AFEST : 

  • ANALYSE de l’activité de travail pour, le cas échéant, l’adapter à des fins pédagogiques,
  • Désignation préalable d’un FORMATEUR pouvant exercer une fonction tutorale,
  • Mise en place de PHASES RÉFLEXIVES distinctes des mises en situation de travail,
  • ÉVALUATIONS spécifiques des acquis de la formation qui jalonnent ou concluent l’action.

Ce cadre posé par la loi montre que ce n’est pas tant la modalité d’apprentissage qui importe, c’est davantage le respect de ces 4 critères dans le dispositif global d’AFEST. Ces critères impliquent donc des moyens humains (le tuteur), de l’adaptation (du cadre de travail) et du temps (pour les phases de réflexion). 

Il faut enfin garder à l’esprit que les différentes étapes doivent être consignées avec précision pour qu’il soit possible d’apporter des preuves que l’AFEST a bien été menée à bien et qu’il s’agit réellement d’une action de formation. Ces preuves passent notamment par un suivi consigné des différentes étapes, les apprentissages des différentes situations de travail expérimentées. Ces preuves sont indispensables pour trouver un financement pour l’AFEST.

Financement de l'AFEST

Pourquoi l’AFEST est intéressante ?

L’AFEST est un dispositif particulièrement intéressant, tant pour les salariés que pour les entreprises. En effet, elle permet : 

  • D’apprendre sur le lieu de travail, donc dans l’environnement réel d’application,
  • D’accompagner les salariés au plus proche dans le maintien de leur employabilité,
  • De favoriser la transmission des compétences et de valoriser le savoir en interne,
  • De faciliter l’accès à la formation en réduisant les coûts,
  • De développer le learning by doing, mode d’apprentissage particulièrement efficace,
  • De valoriser sa marque employeur et d’améliorer la qualité de ses produits et services.

Vous envisagez de développer l’AFEST dans votre entreprise ? Contactez-nous pour bénéficier d’un audit de faisabilité gratuit !

La phase réflexive, spécificité de l’action de formation en situation de travail

La phase réflexive, moment d’échange et de prise de recul entre l’apprenant et son tuteur est un élément clé de réussite de l’AFEST. Il est souvent difficile de prendre du recul sur nos situations de travail. L’accélération des rythmes et l’augmentation de la charge mentale ont pour directe conséquence la difficulté d’une prise de recul permettant une analyse efficace, même pour les apprenants les plus qualifiés. 

C’est pourquoi il est nécessaire de créer artificiellement la cadre pour favoriser cette réflexion qui spontanément advient rarement. Comment bien préparer ces phases réflexives de manière ?

  • Définir un cadre d’apprentissage avec des compétences à acquérir, liées à des réalisations à atteindre,
  • Préparer des grilles d’entretien avec des questions et axes de réflexion à mener,
  • Revenir sur les choix et prises de décisions réalisées pendant la situation de travail,
  • Envisager les différentes stratégies pour les situations à venir.
  • Co-construire les prochains objectifs d’apprentissage.

Le financement de l’AFEST par les OPCO

L’AFEST est aujourd’hui encouragée et favorisée, notamment via le financement proposé par certains OPCO y compris parfois pour les phases de diagnostic et de mise en place. 

Si votre OPCO propose de financer l’AFEST, ces financements seront accordés après étude du projet de formation, l’AFEST peut soit être la pièce maîtresse d’un parcours de montée en compétences, soit une étape qui s’insère dans un parcours plus large. Les financements peuvent en être différents en fonction des cas de figure. 

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus. 

Pour aller plus loin :
La formation en start-up c’est possible !
Le guide de la construction d’une formation personnalisée.
Comment réussir son partage de connaissance en interne.
Les liens entre formation et conduite du changement.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, le nôtre aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !