La formation en start-up, c’est possible !

La question de la formation se pose pour tous les salariés, et si les grandes entreprises sont souvent bien équipées, la formation en start-up est souvent plus difficile à mettre en place. Les idées reçues sont nombreuses : trop cher, trop compliquée, trop chronophage… pourtant il existe de nombreuses manières de mettre en place des programmes de formation en start-up. Panorama de toutes les bonnes idées, bon plans simples à mettre en place et efficaces pour le développement des compétences et le financement des formations… même en start-up !

Commencer par éviter les écueils les plus courants

Par manque de temps et de ressources, il est assez courant que les petites structures qui décident de proposer de la formation à leurs salariés tombent dans des travers classiques. Commençons par faire un rapide tour d’horizon des mauvaises pratiques à éviter à tout prix. 

Notre premier conseil est de ne pas se ruer sur le e-learning. De nombreux sites proposent des formations aux titres alléchants et aux prix tout aussi attractifs… sans parler des multiples tutoriels disponibles gratuitement. Les taux de complétion de ces modules sont pourtant souvent désastreux. En effet, si les avantages du e-learning sont nombreux (pas de contrainte, formation qui peut être suivie à tout moment et n’importe où…) il y a aussi des inconvénients. Les formation en e-learning sont souvent trop standardisées et de fait, ne s’adaptent pas aux spécificités métier et individuelles. Si cette méthode d’apprentissage peut être pertinente, il est donc important de ne pas se laisser tenter et de toujours penser à trouver la formation la plus en lien avec les objectifs pédagogiques définis en amont.

Le second écueil que nous observons est le fait de se concentrer davantage sur les envies que sur les besoins. La formation est trop souvent considérée comme une récompense. Dans cette optique il est tentant de répondre à des envies exprimés qui sont alors décorrélées des problématiques du quotidien. En conséquence, les collaborateurs sont – au mieux – frustrés, et les formations souvent perçues comme inadaptées ne servent ni la performance ni l’engagement. Ainsi, s’il est important de solliciter les salariés et managers dans le processus d’ingénierie de formation, il faut le faire au prisme des impératifs stratégiques de la structure. 

Dernier écueil à éviter, travailler avec un catalogue fourni par un prestataire unique. La tentation est forte quand on manque de temps pour se construire un catalogue exhaustif : brief, chasse, sélection, négociations… Il est bien plus simple de faire appel à un organisme proposant d’emblé l’ensemble des solutions. C’est pourtant un excellent moyen de limiter le retour sur investissement des formations. Les acteurs généralistes sont aujourd’hui largement surclassés par des organismes spécialisés qui ont développé une expertise redoutable sur des secteurs et métiers pointus et qui sauront avoir un impact durable sur une organisation. 

Profiter des ressources gratuites existantes

Si toutes les ressources gratuites ne sont pas forcément pertinentes, il est néanmoins indispensable de mettre à contribution la multitude de contenu existant 

Favoriser le partage de connaissance en interne…

Le partage de connaissances en interne est une tendance en vogue et tout particulièrement intéressante pour les petites structures : c’est une pratique peu onéreuse, adaptable à tous les métiers, qui favorise la cohésion d’équipe, valorise les collaborateurs… les bénéfices sont multiples en un mouvement vertueux triplement pertinent : réaliser des économies, avoir des formations parfaitement adaptées et permettre une montée en compétences globale des formateurs et formés. 

Pour aller plus loin sur cette méthode d’apprentissage, consulter notre article sur le sujet 

Le partage de compétences pour favoriser la formation en start-up

…ou en externe !

Aujourd’hui, de nombreuses communautés existent pour favoriser le partage de bonnes pratiques entre start-ups. Ces pratiques sont de plus en plus entrées dans les mœurs et il existe de nombreuses structures permettant d’échanger entre pairs sur des sujets opérationnels concrets. 

Les groupes slacks sont notamment un excellent moyen de rejoindre des communautés de professionnels d’un même métier partageant de conseils d’outils, d’événements et de bonnes pratiques. A titre d’exemple, il existe le groupe HR transformation ou le très célèbre Mind the Product.

Il est également intéressant d’aller regarder du côté des meetups et autres événements organisés : tables rondes, conférences, congrès… Ces événements sont souvent organisés par des professionnels du secteur et permettent de rencontrer des acteurs partageant les même problématiques. 

Une dernière idée peut être d’aller chercher du mentoring et du coaching, plusieurs astuces existent, la très efficace application Shapr par exemple, ou encore en allant frapper à la porte des nombreux incubateurs et accélérateurs qui proposent des offres variés en fonction du secteur. 

Mobiliser les crédits de formation

C’est la partie technique de cette article. L’ingénierie financière de la formation en start-up est un élément clé de toute politique de montée en compétence efficace. C’est pourquoi nous allons vous résumer en quelques paragraphes tout ce que vous avez besoin de savoir pour le financement des formations et l’optimisations de vos modules. Deux mécanismes principaux existent dont nous allons détailler les procédures. 

Le CPF, compte professionnel de formation, individuel et universel 

Chaque salarié dispose d’un Compte Professionnel de Formation (CPF) où il cumule depuis le début de son activité professionnelle des crédits. Aujourd’hui le CPF est crédité de 500€ par année travaillée pour un temps plein. Ce budget peut être utilisé pour le financement des formations dans le cadre de son activité (avec accord de sa hiérarchie) ou en dehors (notamment pour un projet). Pour connaître le solde de votre CPF, il suffit de se connecter à cette adresse, muni de son numéro de sécurité sociale : https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-prive/html/#/connexion

[Attention, le site ne fonctionne pas toujours correctement sur Google Chrome, privilégier Edge (PC) ou Safari (Mac).]

Les organismes de gestion des formations et compétences 

Les entreprises de moins de 50 salariés disposent d’un budget qu’elles peuvent utiliser chaque année pour le financement de formations. Pour en prendre connaissance, il suffit de contacter son OPérateurs de COmpétences (OPCO). L’OPCO de rattachement dépend de la convention collective et du code NAF de l’entreprise. Une fois muni de ces éléments, voici la démarche à suivre : 

Une fois entré en contact avec son OPCO, il suffit de soumettre des dossiers de présentations des projets de formation pour savoir si ces derniers sont éligibles ou non à un financement des formations.

Comment trouver les financements pour des formations en start-up

Trouver la formation adaptée : 

Dans le cas des structures disposant d’un budget dédié, une question demeure : comment sélectionner LA bonne formation en start-up, qui pour un prix raisonnable aura un impact durable sur mes équipes ? Une checklist pour dénicher cette perle rare : 

  • Un diagnostic précis de vos besoins, en étant à l’écoute des salariés et managers, est une étape clé pour cadrer sa recherche de formation en start-up. 
  • Une cadrage précis des modalités attendues et du budget. Cela permet d’éviter de présenter du e-learning alors que du présentiel était attendu, ou de voir retoquer sa demande de budget par la direction. 
  • Demander des recommandations et faire jouer son réseau. L’une des meilleures manières de trouver des formateurs, coachs et mentors de haut niveau est de solliciter les meilleurs éléments de son réseau. Attention cependant à demander des références à un formateur recommandé. Celui-ci n’est peut-être pas adapté dans tout type de situation pour pour tout public. 
  • Prioriser permet également de se concentrer sur les formations les plus importantes. Souvent l’apprentissage le plus efficace est centré sur des éléments précis et bien segmentés. 
  • Définir des indicateurs d’impact avant les formations et mesurer les évolutions à court et moyen terme. Beaucoup d’entreprises font l’erreur de mesurer l’impact à court terme tandis que celui-ci doit se mesurer dans le temps pour en déduire l’efficacité des formations. 
  • Contacter Empowill ! Notre solution vous permet de trouver les formations les plus adaptées en fonction de votre besoin de montée en compétences. 

Pour aller plus loin :
La formation professionnelle, un secteur en pleine (r)évolution.
Infographie : les liens forts entre engagement et formation professionnelle.
Tout comprendre (facilement) sur la réforme de la formation professionnelle.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, le nôtre aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre temps est précieux, nous aussi ! Une newsletter par mois, un concentré d'infos intéressantes et efficaces.

C'est enregistré !